Fil de navigation

Deux  théoriciens de génie, Karl Marx et Friedrich Engels , fondateurs du communisme scientifique, ont créé au siècle dernier une science révolutionnaire appelée non seulement  à expliquer correctement  le monde , mais  aussi à le modifier. Ils  ont formulé l’idée  du rôle  dirigeant  du parti  communiste , avant  - garde  la plus consciente des travailleurs , dans la révolution  socialiste , dans l’édification  du socialisme  et du communisme .

Le manifeste du Parti communisme, écrit  et publié par Marx  et Engels en 1848, est le premier document de programme du mouvement révolutionnaire  international. Ce manifeste démontre scientifiquement  l’inéluctable  du renversement  révolutionnaire  de la domination  capitaliste , de la conquête du pouvoir politique par la classe ouvrière  et de l’édification du communisme , régime  social sans classe où règne  l’égalité sociale . Sous  le communisme , les forces  productives développées et le haut niveau de conscience  des hommes  permettront de mettre en pratique  «  ce grand  principe  de chacun selon  ses capacités ,  à chacun selon ses besoins >. Cet ouvrage expose  avec une clarté et une vigueur  remarquables la nouvelle conception du monde , le matérialisme  conséquent étendu à la vie sociale, la dialectique, science  la plus  vaste  et la plus  profonde  de l’évolution , la théorie de la lutte des classes et du rôle  révolutionnaire  dévolu dans l’histoire  mondiale  au prolétariat , créateur d’une société nouvelle , la société communiste.
Marx et Engels écrivaient : < Que contre ce pouvoir  collectif  des classes  possédantes,  le prolétariat ne peut agir  comme classe  qu’en  se constituant  lui-même  en parti politique distinct , opposé à tous  les anciens  partis formé par les classes possédantes.> Seul  un parti politique  prolétarien indépendant est capable  de défendre  correctement  les intérêts fondamentaux  des ouvriers , de tous les  travailleurs, d’exprimer leur volonté, leurs aspirations  et leurs objectifs.
A notre  époque où le capitalisme tue davantage  et l’impérialisme  s’embourbe dans plusieurs  guerres sur la planète, il est  important  d’étudier  la doctrine  révolutionnaire  de Marx et d’Engels  qui a été développée dans les Oeuvres théoriques et dans l’activité pratique de V  Lénine, fondateur du Parti communiste de  L’Union Soviétique ( P.C.U.S).Il ne l’a pas simplement développée d’une façon   créatrice et concrétisée , il n’a pas seulement  démontré la nécessité de créer un parti  révolutionnaire  des travailleurs , mais a aussi défini  les principes  fondamentaux  et l’organisation d’un tel parti . Lénine écrivait que le parti ouvrier, fort de la conception scientifique  des  lois du processus historique, est capable < de mener le peuple tout entier au  socialisme, de le diriger de l’organiser un  régime nouveau, d’être  l’éducateur, le guide et le chef de tous les travailleurs et exploités pour  l’organisme de leur  vie  sociale , sans la bourgeoisie > Cela veut dire que le parti d’avant-garde des travailleurs, en tant  que détachement  organisé des travailleurs  avancés , joue le rôle dirigeant  dans la révolution  socialiste et la construction  d’une vie nouvelle , sans exploitation ni oppression.
La création  et le renforcement  d’un Parti  révolutionnaire  sont un préalable  à la révolution  de toutes les autres  taches majeures du développement  du pays.
Un Parti  authentiquement révolutionnaire  ne peut être créé sans  être précédé d’un travail organisationnel  et  éducatif minutieux. ( lire Le mouvement Communiste Haïtien et la ligne du temps)
A l’exception des Partis tels le PSP, PPLN, PEP, PUCH, PTH, En Avant, tous les autres Partis surtout ceux d’après 86 ont été crées à la  VA VITE.( Des Partis créés  pour les élections) Exemple…Lavalas, Lespwa, Inite, Altenativ etc.

Le NPCH ( ML) est par naissance une arme de combat, une arme pour aboutir à la révolution socialiste. C'est une arme qui doit aider la classe ouvrière à conquérir le pouvoir. Ce n'est pas un instrument électoral. il faut distinguer le NPCH des partis qui sont du système parlementaire et de l'électoralisme.
Voilà en quoi  le NPCH ( ML) est  nouveau. Le NPCH a mis en pratique ce que Jacques Roumain avait dit dans l’Analyse schématique.

LA SCIENCE  DE L’ORGANISATION DU PARTI.
La doctrine révolutionnaire marxiste-léniniste  a  assimilé tous les acquis  des sciences  naturelles  et sociales. Les parties constitutives  du marxisme-léninisme sont la philosophie –le matérialisme dialectique  et historique –l’économie politique  et le communisme scientifique. Chacun de  ces volets  sert à son  tour de base théorique  au développement  de nombreuses autres sciences  sociales concrètes. Le communisme  scientifique sert  notamment  de fondement théorique  à plusieurs  sciences  sociales et politiques, et entre autres à la science  de l’organisation du parti.
Cette science étudie les lois régissant la naissance  et le développement  des partis  révolutionnaires, les principes  de leur  organisation, la structure et les règles  de la vie  intérieure  du parti. Elle prévoit  également  l’élaboration  des moyens  et méthodes de travail organisationnel , politique  et idéologique , la direction  de l’économie  nationale , des institutions  d’ Etat  et des organisations  sociales  des travailleurs par le parti .
La science  de l’organisation  du parti englobe  non seulement   la théorie , mais aussi la pratique  , c'est-à-dire  le travail  révolutionnaire et édificateur  concret du parti  en manière d’éducation et d’organisation  des masses , en vue d’atteindre  les objectifs et de mettre en œuvre la politique du Parti .
En quoi  réside  donc l’approche  scientifique de l’organisation  du parti ?
Primo , dans la prise en considération  des lois  de l’évolution  historique  , des traditions  et du mode  de pensée établit  de toutes les classes et de tous les groupes sociaux du pays .Ce faisant , ces lois  doivent  être considérées  dans l’optique  des intérêts des classes  de travailleurs et avant tout  de la classe ouvrière , même  si celle –ci  n’est pas encore nombreuse. Les travailleurs  sont également intéressés à l’instauration de l’égalité en droits, à la  suppression de l’exploitation, à la juste  répartition du produit national. Ces  intérêts  communs  des travailleurs  sont exprimés de la façon la plus complète  par les ouvriers , qui ne possèdent  ni locaux  de production, ni machines –outils, ni  d’autres moyens  de production  et ne sont pas  influencés par la mentalité  du propriétaire privé. Nul autre n’est aussi  intéressé à la  refonte radicale  de la société, à la suppression  de l’homme par l’homme  que les ouvriers dont le travail  enrichit  fabuleusement  les classes exploiteuses. Voilà  pourquoi  c’est la classe ouvrière qui devient  la plus  révolutionnaire.
Secundo, l’expérience  historique a montré que la science de l’organisation des partis  révolutionnaires  ne peut se développer avec succès  que comme partie intégrante de la doctrine  marxiste –léniniste  du parti , de la révolution  et de  l’édification  du socialisme  et du communisme. Et ceci, parce que seul un parti qui s’inspire dans ses activités de la théorie  révolutionnaire la plus avancée , le marxisme –léninisme , examinant  les processus  de l’évolution  sociale  à partir  des oppositions  scientifiques  de la perspective historique , peut donner  une  appréciation,   s’en servent  pour scientifiquement  étayée du rapport des forces politiques  qui s’est établi  dans le pays  et tracer les voies  justes du développement socio-économique  .
Tertio, La science de l’organisation  du parti  est une science  révolutionnaire, puisque  les travailleurs s’en servent  pour la  formation  de leur avant –garde  idéologique  et politique , le parti  ouvrier, qui se  fixe pour objectif la transformation  radicale de la société sur la base des principes marxistes –léniniste , de la justice sociale ;
Quarto ,la science de l’organisation du parti  est une science en développement  constant ,qui  tient compte des changements  inévitables dans la structure  et dans la vie  socio-économique de la société, elle ne se fixe pas pour objectif de fournir  des réponses concrètes à toutes  les questions qui peuvent  se poser dans toutes les situations  pouvant  surgir  dans la vie. Elle apprend à approcher d’une façon  dialectique  l’analyse de la réalité, à  examiner les phénomènes  sociaux dans leur  mouvements/ dans leur unité et leurs  contradictions. Lénine  écrivait à ce propos <Vouloir trouver une recette, ou  une règle  générale …bonne pour tous  les cas  est absurde. Il faut être assez compréhensif pour savoir se retrouver dans  chaque cas particulier > Or , on ne peut s’y retrouver dans le processus  complexe du développement  socio-économique  qu’en appliquant  judicieusement  la théorie révolutionnaire en évolution constante .
La science de l’organisation du parti  étudie soigneusement  et utilise d’une façon créatrice l’expérience  accumulée par le parti donné et les autres partis  révolutionnaires, aide  à transformer en conviction profonde les connaissances reçues par les communistes.
Quinto, la science de l’organisation du parti est une science  internationale. Elle ne se réduit pas et ne peut se réduire  uniquement  à une  généralisation  de l’expérience  du travail organisationnel et politique  d’un seul parti .Lénine appelait  les marxistes de tous les pays  à étudier  attentivement  l’expérience  des communistes de Russie , non pas pour la copier ,mais  pour l’utiliser d’une façon créatrice  en l’adaptant aux conditions de leurs pays .
Dans le discours qu’il prononça en novembre 1922 au IV congrès du Kominterm, cette association  internationale des partis  communistes des divers pays  ayant  existé de 1919 à 1943 , Lénine indiqua  que les révolutionnaires  des autres pays , s’ils  se considèrent  comme des marxistes , doivent  étudier spécialement  l’expérience russe afin de  <comprendre réellement  l’organisation , la structure , la méthode et le contenu  de l’action révolutionnaire >
Depuis ce temps, les partis marxistes-léninistes  de tous les  pays  du monde ont accumulé une énorme expérience propre  dans tous les  domaines  de leur activité, y compris  dans les questions du travail organisationnel et politique  du parti. La  science  de l’organisation du parti  a acquis aujourd’hui  un caractère  international et incarne  l’expérience collective du mouvement  communiste et ouvrier mondial >
La portée internationale de l’expérience de P .C.U.S   en tant que pionnier de l’édification et du perfectionnement  du  socialisme est aujourd’hui reconnue par les révolutionnaires  du monde entier.
Il faut souligner  que l’organisation du parti  selon des méthodes scientifiques exige  une grande maîtrise de tous les membres du parti. Or, cette maîtrise s’acquiert par l’étude  profonde et l’application créatrice  de la  doctrine  marxiste-léniniste du parti, par un resserrement  incessant  des liens  avec les masses  laborieuses, en expérimentant encore et toujours de nouvelles  formes et méthodes de travail.
Comment se manifeste  donc cette maîtrise ?
Avant  tout  dans la capacité à saisir  dans  une situation concrète les questions clés de la solution desquelles dépend, à  un moment  historique  donné , le cours  de l’évolution sociale.
Ensuite ,elle se manifeste  par une planification soigneuse  du travail des organisations du Parti ,et plus complexes sont les objectifs et les tâches  que pose et réalise l’organisation du parti dans le cadre  l’ensemble  des problèmes  politiques  et économiques , auquel s’attaque  le parti.
Enfin, cette maîtrise  se traduit par une organisation rigoureusement  scientifique  du travail  aussi bien des permanents  du parti  que des simples membres  qui  participent  bénévolement  et largement  à l’activité du comité du parti. Il faut  dire  que la participation des militants de l’organisation  au travail  du comité du parti  facilite son activité mais la complique  aussi. Il faut songer  dans ce cas  à l’organisation d’un travail précis, opérationnel , non seulement  des militants  du parti  déjà éprouvés dans la pratique , mais aussi de ceux dont le savoir –faire et les capacités ne peuvent  se révéler qu’au cours ou à  l’issue du travail auquel  ils participent.
Toutes ces conditions de la promotion du travail organisationnel  sont  d’une grande complexité surtout  pour les jeunes partis  révolutionnaires. La probabilité des erreurs  augmente notablement  si le niveau formation théorique des membres de l’organisation  du parti est insuffisant. Tout  cela complique  l’acquisition de l’habitude  de travail  et de direction  du parti .Mais  difficile  et complexe ne signifie  pas impossible .Toutes les tâches  difficiles  seront  progressivement accomplies pour  peu  qu’existent  le désir  et l’aspiration de tous  les membres du parti de faire un tel travail, pour  peu  que l’on  ait  une  approche  constructive , scientifique  de l’organisation du travail du parti .
Il est vraiment nécessaire d’améliorer la qualité  de l’effectif du parti d’accroitre l’efficacité de l’activité  des cellules du parti, de renforcer  le travail  idéologique  parmi la population  afin de la mobiliser pour  l’accompagnement  des tâches  économiques et de la défense du pays  se posant  au peuple haïtien.
Il faut mettre  au premier plan la formation des membres  du parti  au point de vue idéologique, politique  et organisationnelle,  et renforcer le parti dans son ensemble  sur  le plan organisationnel et idéologique .
La structure  organisationnelle du parti , basée sur les principes  du centralisme démocratique ,est définie plus clairement . Un sérieux travail organisationnel et idéologique  est également  fait  par les autres cellules d’avant –garde  des  travailleurs.
 Il faut  dire  que le rôle  social des partis  marxistes  léninistes révolutionnaires augmente de nos jours
Pourquoi ? Avant tout, du fait  de l’envergure, de la complexité et de la diversité accrue des tâches se posant aux travailleurs et à toute l’humanité. Prenons, par exemple  le problème d’une  catastrophe thermonucléaire. L’expérience montre aux peuples  que ce sont les  marxistes léninistes  qui sont  les les combattants les plus résolus et les plus conséquents pour la paix, contre la menace de guerre .
Le rôle  des partis d’avant-garde  augmente  également  avec la croissance  gigantesque  des rangs  du  mouvement  révolutionnaire, la recrudescence à un  niveau  encore jamais vu  de l’activité des travailleurs  , leur désir  de participer  à la gestion  de la production  et de la société dans les pays  capitalistes  et d’intégrer plus  largement  encore les masses  à la gestion dans les pays socialistes  et d’orientation  socialiste. De ce fait, l’importance du rôle des partis  d’avant-garde  dans le développement  de la théorie du socialisme scientifique  et de la popularisation des acquis du socialisme  réel augmente également.
L’accroissement  du rôle  social des partis  marxistes-léninistes  est un processus légitime, mais nullement  spontané. Le rôle  du parti n’augmente que dans la mesure où nous luttons avec abnégation et habilité pour les intérêts  des travailleurs < ; pour  être  réellement  l’avant-garde  des masses, le parti révolutionnaire  doit  constamment  développer  la théorie révolutionnaire , perfectionner sa structure  organisationnelle et ses formes  d’activité  en fonction des changements  dans la conjoncture  objective et  des impératifs du projets social , et resserrer au maximum ses liens avec les masses dans son  pays et avec  le mouvement  révolutionnaire  international.
Selon  les pays , le processus  révolutionnaire  , de même que le développement  des partis  révolutionnaires , se trouve  à des degrés de maturité  inégaux et a lieu  dans des conditions  différents. Dès 1912  , le X Congrès  des communistes de  Russie  soulignait dans une résolution  sur les  questions de l’organisation  du parti  que le parti marxiste révolutionnaire  repousse l’idée  de la recherche  d’une structure  du parti  absolument  juste et de méthode de travail immuables, valables pour toutes  les étapes  du processus   révolutionnaire . Bien au contraire , la forme  d’organisation  et les  méthodes  de travail  sont entièrement  déterminées pas les particularités de la  conjoncture  historique  donné et par les tâches  découlant  directement  de cette situation.