Fil de navigation

Le Curé MESLIER, matérialiste, athée et communiste

Serge Deruette

Le but que je me propose ici n'est pas de cerner les particularités de la pensée de Meslier, il est de le situer dans l'histoire des idées.

Meslier était un modeste curé de campagne (1). Il naquit en 1664 et mourut en 1729. Il obtint en 1689, et garda le reste de sa vie, la cure d'Etrépigny, un petit village des Ardennes françaises, alors de moins de 150 habitants sans doute, moins de 200 en tout cas (2), situé à 10 km au sud de Charleville-Mézières et à 15 km à l'ouest de Sedan. A sa mort, il laissait trois exemplaires d'un gros mémoire manuscrit de ses «pensées et sentiments» (3) présenté par deux lettres qu'il adressait aux «curés du voisinage». On retrouva également des annotations marginales à la Démonstration de l'existence de Dieu de Fénelon (4). La rédaction finale des exemplaires du Mémoire a dû se faire après 1723 (5)