Fil de navigation

Nan pa pòt laNan mwa mas 2012 la, otorite yo lanse yon kanpay pou ranfòse pwodiksyon agrikòl nasyonal la, dapre sa yo di. Se ministè agrikilti ak Winner ki se yon pwogram USAID ki te fè lansman sa a 23 mas ki sot pase a. Pwojè Winner a ki gen nan tèt li ansyen minis afè etranjè sou Divalye, Jean Robert Estimé, deja prezan nan divès zòn nan peyi a, ap travay nan domèn agrikilti. Yo ede peyizan yo nan kesyon semans, sitou semans MOSANTO yo. Nan kèk zòn nan peyi a tankou nan komin Kwadèboukè, yo ankouraje peyizan yo plante gwo metsiyen (jatwofa) pou meriken fè luil pou machin mache, nan plas manje pou moun manje.

Nous remercions le camarade Vincent Gouysse pour cette grande Contribution. Nous invitons tous nos lecteurs à se référer à ce site http:/:www.marxisme.fr 

DOCUMENT

GUIDE DE LECTURE

« La doctrine de Marx s'attire dans tout le monde civilisé la plus grande hostilité et la haine la plus grande de la science bourgeoise
(tant officielle que libérale) qui voit dans le marxisme une sorte de «secte malfaisante ». On ne doit pas s'attendre à une autre attitude, car il ne peut pas y avoir dans une société, fondée sur la lutte des classes, de science sociale « impartiale ». Toute la science officielle et libérale défend, de façon ou d'autre, l'esclavage salarié, alors que le marxisme a déclaré une guerre implacable à cet esclavage. Demander une science impartiale dans une société d'esclavage salarié, est une naïveté aussi puérile que de demander aux fabricants d'être impartiaux dans la question de savoir s'il faut augmenter le salaire des ouvriers au détriment du bénéfice du capital.
Mais ce n'est pas tout. L'histoire de la philosophie et celle de la science sociale démontrent, avec une clarté parfaite, qu'il n'y a rien
dans le marxisme qui ressemble à un « sectarisme » ou à une doctrine fermée et rigide, surgie en dehors de la voie directe du développement de la civilisation universelle. Bien au contraire, tout le génie de Marx consista précisément à résoudre les problèmes que la pensée avancée de l'humanité posait déjà. Sa doctrine naquit comme la continuation directe et immédiate de celle des plus grands représentants de la philosophie, de l'économie politique et du socialisme.
La doctrine de Marx est toute-puissante, car elle est juste. Elle est complète et bien ordonnée, elle donne aux hommes une vue entière du monde, qui ne se peut concilier avec aucune superstition, avec aucune réaction, avec aucune défense de l'oppression bourgeoise. Le marxisme est le successeur naturel de tout ce que l'humanité a créé de meilleur au XIXe siècle dans la philosophie allemande, dans l'économie politique anglaise et dans le socialisme français. »
V. Lénine.
Edition électronique réalisée par Vincent Gouysse à partir de l’ouvrage
publié en 1936 par le Bureau d’Editions, Paris.
WWW.MARXISME.FR

 

Avec Jean Price-Mars, Jacques  Roumain est l’écrivain haïtien le plus souvent cité par les critiques  français et africains .Non certes qu’on le considère, à l’instar de Price -Mars , comme l’un des initiateurs de la négritude , mais «  Gouverneurs de la rosée  et « Bois d’Ebène ,un roman et un recueil de poèmes, sont placés parmi les œuvres qui appartiennent à ce mouvement . Jacques Roumain est certes un auteur  célèbre, dont la tendance  d’esprit répond à certaines normes plus ou moins  déterminées.
Ses autres écrits sont d’ailleurs plus au moins ignorés de ses commentateurs. La méconnaissance de la littérature haïtienne dans le monde européen et africain n’englobe pas cependant  Jacques Roumain , dont le nom revient  dans la plupart  des traités  sur la littérature  négro-africaine moderne  Si l’ethnologue en lui est quelque fois passé sous silence , le poète et le romancier sont placés au premier plan.

Avec Jean Price-Mars, Jacques  Roumain est l’écrivain haïtien le plus souvent cité par les critiques  français et africains .Non certes qu’on le considère, à l’instar de Price -Mars , comme l’un des initiateurs de la négritude , mais «  Gouverneurs de la rosée  et « Bois d’Ebène ,un roman et un recueil de poèmes, sont placés parmi les œuvres qui appartiennent à ce mouvement . Jacques Roumain est certes un auteur  célèbre, dont la tendance  d’esprit répond à certaines normes plus ou moins  déterminées.

Ses autres écrits sont d’ailleurs plus au moins ignorés de ses commentateurs. La méconnaissance de la littérature haïtienne dans le monde européen et africain n’englobe pas cependant  Jacques Roumain , dont le nom revient  dans la plupart  des traités  sur la littérature  négro-africaine moderne  Si l’ethnologue en lui est quelque fois passé sous silence , le poète et le romancier sont placés au premier plan.