Fil de navigation

En Haïti, le mouvement communiste a planté son drapeau en l'année 1934 sous la direction de Jacques Roumain, l'un des plus célèbres dans la lutte contre l'occupation américaine (1915-1934). Le premier Parti Communiste Haïtien fut en effet fondé en cette année là et eut pour acte de naissance l'Analyse Schématique 32-34 dont nous célébrons le 74ème anniversaire.

•    Parti Communiste Haïtien (PCH). Fondateur: Jacques ROUMAIN. Le PCH a été dissous en 1936 sur ordre du président Sténio Vincent (1930-1941). Acte de fondation: Analyse Schématique 32-34

•    1946 Fondation du Parti Socialiste Populaire dirigé par Antony LESPES et puis Etienne CHARLIER. Le PSP fut frappé d'illégalité en 1948 sur l'ordre du président Dumarsais ESTIME (1946-1950). Publication: La Nation

•    1954 PDP (Parti Démocratique Populaire) ci-après PPLN (Parti Populaire De Libération Nationale) durement frappé par la police politique du dictateur Duvalier.

•   1965. Le PPLN changea de nom et devient PUDA (Parti Unité Démocratique Haïtien) sous la direction de Thomas Charles arrêté en 1968. Publication: Liberasyon

•    Octobre 1959 Fondation du PEP (Parti d'Entente Populaire) sous la direction de Jacques Stephen Alexis. Publication clandestine du Manifeste du Parti, lequel prit en compte le caractère semi féodal et semi colonial de la société haïtienne et prôna la révolution nationale démocratique et anti- impérialiste comme première phase vers le socialisme. Publication: Voix du Peuple

•    1966. Naissance du PTH (Parti des Travailleurs Haïtiens) se réclamant du Maoïsme. Publication: Courrier Rouge.

•   Décembre 1968. Fusion du PEP et de PUDA sous la dénomination PUCH (Parti Unifié Des Communistes Haïtiens). Nouvelle publication du Parti: BOUKAN.

Avril 1969. Le régime abject de François Duvalier fait voter une loi anticommuniste pour traquer toutes activités et propagandes anti-duvaliériste et anti-impérialiste.

1969. Répression sauvage contre le PUCH. Arrestation massive de dirigeants, militants et sympathisants.. .La répression anti-communiste de 1969 fut la plus sauvage et la plus cruelle connue en Haïti pendant les trente-cinq années de militance communiste (1934-1969).

1979 tentatives de la part de certains camarades issus du PTH et du PUCH de mettre sur pieds un Parti Marxiste Léniniste. Sans succès.

1979-1985 arrestations, répressions... mobilisation des masses pour le renversement de Duvalier.

1986 Duvalier est tombé.....le PUCH occupe une partie du terrain, Des groupuscules sortent de terres sous le contrôle de l'église. La théologie de Libération fait son apparition avec Aristide en tête.

1987 tentatives de discussions avec le PUCH et d'autres mouvements (progressistes) sur des questions liées à la situation politique qui prévalait.

1989, Gorbatchev vient de restaurer le capitalisme en URSS. La direction du PUCH suit les révisionnistes. Le PUCH se désagrège complètement et le premier secrétaire René Théodore alla jusqu'à déclarer qu'il n'est pas communiste.

1990 Elections en Haïti. Sans aucune tactique appropriée afin d'approfondir le changement qui venait d'intervenir avec la chute des Duvalier, le PUCH se fond dans un front -MRN- pour s'y présenter.

1991-1992 en pleine dictature des militaires de Cédras, un groupe de militants, venant du PUCH, du PTH décident de se mettre à table pour discuter de la chute du communisme en URRS et de la fondation d'un Nouveau Parti Marxiste Léniniste.

En 2000, après des années de tentatives, de discussions les véritables marxistes léninistes sont parvenus à faire, non seulement, le bilan des 64 ans du mouvement communiste haïtien mais aussi se sont engager à rompre définitivement avec les anciennes méthodes de travail tant sur le plan idéologique et pratique. C'est à la suite de ce travail qu'est né le NPCH -ML-(Nouveau Parti Communisme Haïtien -marxiste léninisme-).