Fil de navigation

L'ignorance isole les individus. Celui qui sait mal est un ignorant pire que celui qui ne sait pas. C'est une proie plus active.


Joseph Staline, fidèle compagnon d’armes de Lénine et continuateur de son œuvre a, toute sa vie, servi avec abnégation les intérêts des travail­leurs.

Les forces contre-révolutionnaires sont d’abord l’impérialisme, c’est-à-dire les grandes puissances industrielles avec leurs tentacules, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, responsables de la mondialisation capitaliste qui rend les riches plus riches et les  pauvres plus pauvres, à l’échelle planétaire. Et. sur le plan national, en l’occurrence Haïti:

La contribution du Parti communiste d’Inde (marxiste-léniniste) – People’s War analyse l’histoire du colonialisme au niveau mondial depuis le 19e siècle et pendant le 20e siècle et s’attarde tout particulièrement à la période après la Seconde Guerre mondiale.  Stratégiquement, le néocolonialisme est analysé comme une méthode indirecte de contrôle et d’oppression, mais plus pernicieuse et plus sinistre. Le néocolonialisme ne diffère pas fondamentalement du colonialisme, mais il reflète néanmoins l’affaiblissement de l’impérialisme, suite à l’impact des mouvements de libération nationale dans les années 50 et 60 et la constitution du camp socialiste après 1945. L’impérialisme a regagné en agressivité depuis la disparition du camp socialiste, ce qui est typique de la période 1990-2000.  Dans ce contexte, le PCI analyse la situation de l’Inde dans le contexte de la globalisation impérialiste actuelle et en déduit les tâches de la révolution nationale et démocratique pour les communistes indiens.